Nos actualités


García Lorca: la poésie assasinée

La conférence "García Lorca: la poésie assassinée" par Pierre THIOLLIERE, professeur d'espagnol, écrivain, poète, accompagné à la guitare par Jorge MUÑOZ, aura lieu le mercredi 7 novembre à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Juillet 1936. Le soulèvement de Franco contre la République marque le début de la Guerre d’Espagne. Le 19 août Federico García Lorca est assassiné par les prétendus nationalistes. Sa poésie et son théâtre avaient témoigné de son engagement auprès des humbles.

 

Antonio Machado défend la République. Fuyant les troupes franquistes, il vient mourir en France en 1939. Miguel Hernández fait souffler le «vent du peuple» dans les tranchées républicaines. Il meurt dans les prisons franquistes en 1942. Rafael Alberti engage son théâtre et sa poésie au service de la Révolution. Exilé comme tant d’autres à la chute de la République il ne retrouvera l’Espagne qu’après la mort du dictateur. Juan Gil-Albert engage aussi sa poésie auprès de l’Espagne populaire qui lutte et qui meurt. Réfugié au Mexique puis en Argentine, il revient en 1947 et vivra dès lors dans l’ombre d’un exil intérieur.

 

Des poètes latino-américains aussi ont vécu de près les espoirs et les drames de la Guerre d’Espagne. Pierre Thiollière évoquera deux des plus célèbres: Pablo Neruda et César Vallejo. Tous ces poètes et bien d’autres ont traité magnifiquement, chacun à leur manière, du sacrifice et de la mort.


La liberté de penser et ses martyrs

La conférence "La liberté de penser et ses martyrs: Socrate, Hypatie d’Alexandrie, Giordano Bruno, le chevalier de La Barre…" par Georges Bringuier, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale, auteur d’essais et de biographies, a eu lieu le mercredi 3 octobre à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Après avoir précisé les contours de la liberté de penser et de la liberté de conscience, en prenant appui sur les textes français et européens, Georges Bringuier évoquera les destinées de quelques personnages connus ou oubliés, martyrs de la liberté de penser, tels que Socrate, Hypatie d’Alexandrie, Michel Servet, Giordano Bruno, Lucilio Vanini, le Chevalier de La Barre, Olympe de Gouges, Cayetano Ripoll, Cyrano de Bergerac… qui nous rappellent quel a été le prix de ces libertés.

 

Un troisième temps sera consacré à la nécessaire distinction du savoir et de la croyance et au rôle émancipateur de l’École. En conclusion, la conférence abordera la tolérance, en lien avec la liberté de conscience, tout en montrant différentes approches: tantôt grande valeur humaine, tantôt limitée avec Voltaire ou dénoncée comme tyrannique par Mirabeau.

 

Georges Bringuier, est l’auteur de Le flamboyant destin du chevalier de La Barre (2017), La laïcité dans tous ses États (2016), Alexandre Grothendieck, itinéraire d’un mathématicien hors normes (2015), Charles Darwin, voyageur de la raison (2012), Lucy, Eve et Marianne (2010).


Forum des associations 2018

Comme chaque année, l'Université Populaire du Lauragais vous donne rendez-vous au Forum des associations de la ville de Castelnaudary, le samedi 8 septembre de 9h à 17h, au Gymnase Pierre de Coubertin.

Vous pourrez nous rencontrer et vous informer sur notre programmation.



Le Brexit et après?

La conférence "Le Brexit et après?" par François Morin professeur émérite de l'Université Toulouse-Capitole, a eu lieu le mercredi 5 septembre à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Dans cette conférence, François Morin, professeur émérite de l'Université Toulouse-Capitole, ancien membre du Conseil général de la Banque de France, fera le point sur l'état de l'économie britannique plus de deux ans maintenant après le vote des Anglais (une débâcle annoncée?).

 

De même, seront examinées les conséquences politiques du Brexit, non seulement sur la question redoutable de l’Irlande, mais plus généralement sur l'avenir de l'Europe (une reconfiguration obligatoire?), et plus largement sur celui du monde occidental (en décomposition rapide ?).


Darwin et le racisme

La conférence "Darwin et le racisme" par Georges Bringuier, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale dans les domaines scientifiques, membre de l’Institut Charles Darwin International, auteur d’essais et de biographies, a eu lieu le mercredi 6 juin à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Charles Darwin a offert à l’humanité une théorie scientifique qui a profondément modifié la vision que nous avons de notre place dans le monde vivant.


La conférence présentera d’abord la genèse de la théorie de l’évolution. Darwin a pu observer des espèces ressemblantes mais marquées par d’importantes différences en particulier aux Galapagos; la lecture de l’Essai sur les populations de Malthus sera le véritable déclencheur. La théorie sera explicitée à partir d’exemples simples: le cou de la girafe, le phalène du bouleau, les pinsons des Galapagos.


Cible privilégiée des créationnistes, on lui doit, à en croire leurs arguments fallacieux, le darwinisme social, l’eugénisme, le racisme, le nazisme, le communisme, la perte de sens moral… Toutes ces affirmations sont aisément réfutables, mais il en est une qui, semble-t-il plus qu’une autre, a imprégné la conscience collective, c’est la question du racisme. La théorie de Darwin alimente-t-elle le racisme? Quelle définition donner au mot race et quelles interrogations suscite la proposition de suppression du mot de notre constitution?

Georges Bringuier, est l’auteur de Le flamboyant destin du chevalier de La Barre (2017), La laïcité dans tous ses États (2016), Alexandre Grothendieck, itinéraire d’un mathématicien hors normes (2015), Charles Darwin, voyageur de la raison (2012), Lucy, Eve et Marianne (2010).