Nos actualités


Darwin et le racisme

La conférence "Darwin et le racisme" par Georges Bringuier, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale dans les domaines scientifiques, membre de l’Institut Charles Darwin International, auteur d’essais et de biographies, aura lieu le mercredi 6 juin à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Charles Darwin a offert à l’humanité une théorie scientifique qui a profondément modifié la vision que nous avons de notre place dans le monde vivant.


La conférence présentera d’abord la genèse de la théorie de l’évolution. Darwin a pu observer des espèces ressemblantes mais marquées par d’importantes différences en particulier aux Galapagos; la lecture de l’Essai sur les populations de Malthus sera le véritable déclencheur. La théorie sera explicitée à partir d’exemples simples: le cou de la girafe, le phalène du bouleau, les pinsons des Galapagos.


Cible privilégiée des créationnistes, on lui doit, à en croire leurs arguments fallacieux, le darwinisme social, l’eugénisme, le racisme, le nazisme, le communisme, la perte de sens moral… Toutes ces affirmations sont aisément réfutables, mais il en est une qui, semble-t-il plus qu’une autre, a imprégné la conscience collective, c’est la question du racisme. La théorie de Darwin alimente-t-elle le racisme? Quelle définition donner au mot race et quelles interrogations suscite la proposition de suppression du mot de notre constitution?

Georges Bringuier, est l’auteur de Le flamboyant destin du chevalier de La Barre (2017), La laïcité dans tous ses États (2016), Alexandre Grothendieck, itinéraire d’un mathématicien hors normes (2015), Charles Darwin, voyageur de la raison (2012), Lucy, Eve et Marianne (2010).


L'école française est-elle démocratique ?

La conférence "L'école française est-elle démocratique ?" par Emmanuel Jardin, professeur de philosophie au lycée de Pamiers et à l'ESPE de Toulouse, a eu lieu le mercredi 2 mai à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

C'est un lieu commun de parler de démocratisation du système scolaire. D'aucuns le font pour dénoncer un processus qui serait porteur d'"égalitarisme" et qui saperait de surcroît les fondements de l'autorité. D'autres pour appeler au contraire à une véritable démocratisation de l’École accusée de reproduire les inégalités sociales. Face à ces critiques symétriques, il semble bien difficile de se faire une idée claire des enjeux du problème.


Emmanuel Jardin commencera tout simplement par se demander ce qu'est une école démocratique, définissant les notions d'école et de démocratie et identifiant les liens qui les unissent. Dans un second temps, il mettra cette définition à l'épreuve de l'histoire de l'institution scolaire et des données socio-économiques nationales et internationales, apportant une réponse à la question en distinguant le point de vue diachronique (L'école française s'est-elle démocratisée?) du point de vue synchronique (L'école française est-elle démocratique?).


Cette conférence permettra de faire lucidement le bilan de ce qui a été fait et de ce qui reste à faire en matière de démocratisation du système scolaire français.


Aujourd’hui la jeunesse : rapports sociaux au travail, aux loisirs

La conférence "Aujourd’hui la jeunesse : rapports sociaux au travail, aux loisirs" par Véronique Bordes, professeure des universités en Sciences de l'éducation, Université Toulouse Jean Jaurès, a eu lieu le mercredi 4 avril à 20h, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Depuis les années 1950, la France tente de développer des politiques en direction de la jeunesse. L’État a longtemps renvoyé cette prise en charge au niveau local, demandant aux municipalités "d’encadrer" leur jeunesse. Différentes formes de prises en charge ont vu le jour, portées par des réflexions différentes selon les élus et les espaces. Une idée sous-tend pourtant toujours cette volonté : la nécessite d’une certaine paix sociale.


La mise en place de la politique de la ville dans l’urgence à partir de 1981 et la démultiplication des actions amènent une prise en charge de la jeunesse collective et individuelle. En 2009, le Haut commissariat à la jeunesse propose un certain nombre de mesures en direction de la jeunesse. En 2013, le rapport "Priorité Jeunesse" propose de nouvelles orientations en matière de prise en charge de la jeunesse.


Qu’en est-il réellement sur le terrain ? Comment prend-on en charge la jeunesse en France ? Existe-t-il une politique jeunesse en France et qu’est-ce qu’une politique jeunesse ?


Après un bref rappel de l’historique, notre conférencière tentera de comprendre quelle évolution a subi l’idée de prise en charge, en lien direct avec l’évolution de la société et les changements successifs de gouvernements. Elle mettra en lumière cette forme particulière d’appréhender la jeunesse par le biais soit de l’insertion, soit de la sécurité, soit de la santé, etc. mais jamais de façon transversale.

 


Où va l'agriculture?

La conférence "Où va l'agriculture" par Bernard Mondy, maître de conférences en Économie et sociologie du développement, CNRS LISST - Dynamiques rurales, et Agnès Terrieux, maître de conférence en géographie rurale, a eu lieu le mercredi 7 mars à 20h30, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Quelles questions se poser sur l'agriculture aujourd'hui et demain ?


Quels sont les enjeux et évolutions tendancielles pour l’agriculture et les espaces ruraux français ?  


Quel devenir envisager pour les agricultures et les systèmes alimentaires en France ? Alors que deux tendances se dessinent : le modèle écologique qui peut fournir une alimentation de qualité, mais légèrement plus onéreuse et moins importante, et le modèle industriel et libéral, capable de produire une alimentation peu onéreuse, mais
de qualité médiocre et avec un très fort impact environnemental.


Comment peuvent évoluer les politiques d’encadrement de l’agriculture et du milieu rural ?


Comment répondre aux attentes de la société en matière de quantité et de qualité alimentaire et préserver l’employabilité du secteur agricole ?

 

Quelles pistes pour l’avenir ?


Voici trois textes traitant de problèmes liés à l'utilisation des pesticides et des néonicotinoïdes évoqués lors de cette conférence.

Télécharger
En trente ans, près de 80 % des insectes auraient disparu en Europe
En trente ans, près de 80 % des insectes
Document Adobe Acrobat 309.2 KB
Télécharger
Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une vitesse vertigineuse
Les oiseaux disparaissent des campagnes
Document Adobe Acrobat 554.9 KB
Télécharger
Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine
Une espèce de mammifère sur trois en pér
Document Adobe Acrobat 1'004.5 KB


L'assemblée générale annuelle de l'association s'est tenue avant la conférence à 18h45, suivie d'un pot d'accueil à 19h45.


Les ondes électromagnétiques et notre santé

La conférence "Les ondes électromagnétiques et notre santé" par Gilles Dupèbe, professionnel en santé naturelle, praticien et formateur en géobiophysique appliquée, a eu lieu le mercredi 6 décembre à 20h30, à l'amphithéâtre du Lycée agricole Pierre Paul Riquet.

Méfaits et nuisances des ondes électromagnétiques artificielles (wi-fi, Bluetooth, portable, box, téléphone sans fil, micro-ondes, objets connectés) sur notre santé et comment s’en protéger.

 

Après avoir défini ce que sont les ondes électromagnétiques artificielles, et les notions fondamentales de basse et haute fréquence dans lesquelles nous vivons tous, Gilles Dupèbe répondra aux nombreuses interrogations que ces ondes soulèvent : quels sont les dangers potentiels dans nos maisons et nos lieux de vie, comment détecter et mesurer ces ondes, quels sont les effets sur notre biologie et quelles actions peuvent être engagées pour se protéger.

 

Gilles Dupèbe est responsable d'antenne à l’IGA (Institut de géobiophysique appliquée) de l’Aude, cofondateur de l’association EkiZone 11 à Castelnaudary.